Traitement du lymphœdème : quel est le rôle du kinésithérapeute ?

Traitement du lymphœdème : quel est le rôle du kinésithérapeute ?
Body

Le kinésithérapeute fait partie intégrante d’une prise en charge pluridisciplinaire de la maladie. Quel est son rôle ? Comment intervient-il ? Réponses.

Paragraphes

Le traitement physique du lymphœdème repose essentiellement sur lui. Le masseur-kinésithérapeute établit un programme thérapeutique en fonction du stade de la maladie(1), sa localisation, sa consistance et son importance(2). Pour cause, « avec le médecin, c’est lui qui dresse un bilan pour en définir le stade, les éventuelles complications, les affections associées, les problèmes fonctionnels et les déficiences présentées par le patient avec leurs incidences au quotidien, pourvu qu’il soit spécialisé dans la maladie », expliquent Maryvonne Chardon Bras, kinésithérapeute et présidente de l’Association Vivre Mieux avec le Lymphœdème (AVML) et le Dr Marlène Coupé, médecin vasculaire.

Une kinésithérapie spécifique

Le lymphœdème nécessite une prise en charge spécifique du kinésithérapeute qui a recours conjointement au drainage manuel, aux bandages de décongestion et à la pressothérapie pneumatique. C’est à lui que revient le choix de l'adaptation de ces techniques et de la prescription des bandes qui seront le plus adaptées au lymphœdème. Ce choix dépend du bilan kinésithérapique qui précède le traitement(2).

Le rôle du kiné dans le traitement du lymphœdème

Phases intensive et de maintien

Pour qu’elle puisse être optimale, la prise en charge du kinésithérapeute se déroule en deux phases distinctes dite « intensive » et « de maintien »(3). « Lors de la phase intensive, le laser de faible intensité et les exercices physiques peuvent compléter les soins généralement assurés par le kinésithérapeute », informe la Haute Autorité de Santé, qui apporte des indications sur les principaux traitements kinésithérapiques du lymphœdème, notamment après un cancer du sein (cf. tableau ci-dessous). Au cours de la phase de maintien, le port de vêtements de compression semble l’approche la plus efficace pour conserver les résultats obtenus pendant la phase intensive. Le suivi et les encouragements du kinésithérapeute y contribueront pour beaucoup(3).

Pour toute question, demandez conseil à votre médecin.

Sources documentaires

  1. Chardon-Bras M et Coupé, M.Prise en charge et physiothérapie du lymphœdème des membres. Revues générales. Cancérologie. Site Réalités cardiologiques.
  2. Ferrandez JC. Kinésithérapie après cancer du sein. Doi : 10.1016/S1283-0887(10)55851-1.
  3. Prise en charge masso-kinésithérapique d’un lymphœdème et d’une raideur de l’épaule après traitement d’un cancer du sein. Indications et conditions de réalisation. Site de la Haute Autorité de Santé.