Lymphœdème : jetez-vous à l’eau !

Lymphœdème : jetez-vous à l’eau !
Body

Les sports d’eau - natation, aquagym, aquabike… - sont des activités particulièrement bénéfiques pour le retour veineux et la circulation lymphatique. Ils sont particulièrement recommandés aux personnes souffrant d’un lymphœdème.

Paragraphes

Faire du sport, c’est bon pour le lymphœdème ! En effet, la pratique d’une activité physique est largement recommandée aux personnes atteintes de cette pathologie. Mais certains sports sont plus préconisés que d’autres. C’est notamment le cas des activités aquatiques, qui permettent d’activer le système veineux et lymphatique tout en douceur(1). Avec en tête des sports d’eau adaptés au traitement du lymphœdème : la natation, l’aquagym ou encore l’aquabike.

De fait, les activités aquatiques présentent de nombreux avantages pour les personnes atteintes de lymphœdème - si tant est qu’elles ne présentent pas de contre-indications médicales (infection dermatologique, ulcères…). Avant d’entreprendre ce type d’activités, il est donc nécessaire d’en référer à son médecin.

Lymphœdème et activités aquatiques

 

Membre allégé

L’eau permet en premier lieu d’alléger le poids du membre atteint de lymphœdème. Dans l’eau, grâce à la fameuse « poussée d’Archimède » on perd quelques kilos. L’effet d’apesanteur fait diminuer la pression sur les articulations : un vrai soulagement !

On peut d’autant mieux faire travailler ses muscles et les renforcer, sans subir la pesanteur du membre - contrairement aux activités qui ont lieu sur la terre ferme - et en limitant le risque de blessure articulaire(2). De nombreux témoignages de personnes atteintes de lymphœdème sont ainsi très positifs concernant la sensation de soulagement associée au fait d’être immergé dans l’eau(3).

L’eau favorise la circulation Autre avantage, la pression aquatique favorise la circulation veineuse et lymphatique. La pression hydrostatique exerce sur le corps un effet proche de celui d’un bas de compression, entraînant une augmentation du retour veineux et lymphatique(4).

Dans l’eau, les mouvements induisent une contraction et une décontraction des muscles. Cela est particulièrement favorable à la circulation sanguine et à l’oxygénation du sang, tout en limitant la rétention d’eau. La natation, tout comme l’aquabike et l’aquagym favorisent ainsi le pompage du sang, aussi bien dans les jambes que dans les bras. « C’est l’un des meilleurs sports pour améliorer le retour veineux », précise ainsi la Fédération Française de Natation(5).

Bon pour le moral ! En plus de leurs effets bénéfiques sur les muscles, la circulation veineuse et le cœur, les sports aquatiques sont réputés pour leurs vertus relaxantes. Ils seraient ainsi très efficaces pour renforcer la santé mentale ! En cause : l’effet d’apesanteur, qui nous rappellerait les sensations fœtales que nous avions dans le ventre de notre mère. Enfin, comme tous les sports, les activités aquatiques sont responsables de la production d’endorphines, ces fameuses « hormones du bonheur » (6).

Nager, c’est bon pour le corps et pour l’esprit : alors plongez ! N’oubliez pas quelques règles d’hygiène aux vestiaires : bien se sécher avant d’enfiler ses vêtements compressifs pour limiter l’humidité et le risque de mycoses ; bien hydrater sa peau pour éviter crevasses et sécheresses cutanées.

On peut aussi porter des vêtements de compression étanches pour pratiquer une activité aquatique. N’hésitez pas à demander conseil à votre médecin !

Pour toute autre question, demandez conseil à votre médecin.

Sources documentaires

  1. Notice Orphanet : le lymphœdème primaire, novembre 2007
  2. Westby MD. 2001. A health professional’s guide to exercise prescription for people with arthritis: a review of aerobic fitness activities. Arthritis Care and Res. 45(6):501-11.
  3. Eléonore - Lymphoedème et sport
  4. Henckes A. Une conséquence des contraintes de l’immersion : l’œdème pulmonaire. STV, 25, 2013, pages 275-80.
  5. Nager, c’est bon pour la santé ! Fédération Française de Natation, 5 mars 2015
  6. B.G. Berger, D.R. Owen. Mood alteration with swimming--swimmers really do "feel better". Psychosomatic Medicine October 1, 1983 vol. 45 no. 5 425-433