Rencontre avec le Dr Corinne Becker, chirurgienne spécialisée en chirurgie plastique et reconstructive

Le Dr Corinne Becker, chirurgienne spécialisée en chirurgie plastique et reconstructive à l’Hôpital Américain de Paris, qui a mis au point le transfert de ganglions lymphatiques.

Quels soins doivent être réalisés après une greffe ganglionnaire ?

Le transfert de ganglions lymphatiques requiert en générale deux jours d’hospitalisation. En fonction des cas, des drainages lymphatiques doivent être pratiqués 3 fois par semaines pendant 3 semaines. La kiné après la chirurgie est indispensable car elle crée des voies de passages.

Au bout de combien de temps peut-on espérer constater une normalisation après une greffe de ganglions ?

Tout dépend du temps d’installation du lymphœdème. Dans les cas les moins graves, en général, une seule intervention suffit et au bout de 6 mois le membre est normalisé. Lorsqu’il s’agit de lymphœdèmes congénitaux, plus les bébés sont petits, plus il y a de chances d’aboutir à une normalisation complète et rapide.

Quid des patients souffrant d’un lymphœdème de stade avancé ?

Il y a des solutions pour tout le monde, même lorsqu’il s’agit de cas dramatiques. J’ai déjà eu des cas de patients à qui on devait couper la jambe ou le bras et dont le membre est aujourd’hui normalisé. Donc il vaut mieux ne pas attendre pour réaliser un transfert de ganglions lymphatiques, ou du moins faire une évaluation globale dans un premier temps, avant l’intervention, car chaque lymphœdème est différent. Les patients qui souffrent d’un lymphœdème sont des personnes qu’on abandonne. Or il convient de mettre en place une véritable stratégie, sur la durée (au moins un an), avec parfois différents types de chirurgie à combiner pour avoir des résultats optimaux. Mais c’est vraiment au cas par cas et en fonction de ce que révèle l’imagerie. Quoi qu’il en soit, n’abandonnez pas, faites-vous soigner.

Pour toute question, demandez conseil à votre médecin.

Retrouvez notre article complet « Peut-on avoir recours à la greffe pour soigner le lymphœdème ? »

Retour aux articles
X
X